samedi 17 octobre 2020

Marquises - Départ en avion de l'ile Nuku Hiva vers Tahiti

Marquises -  Départ en avion de l'ile Nuku Hiva vers Tahiti

Nous voici à la date tant attendue pour notre retour au Québec!  Comme vous savez tous, il n'y avait plus aucun vol d'avion depuis fin mars 2020 avec la COVID-19: toutes les compagnies aériennes avaient suspendu les vols internationaux et locaux, ce qui rendait difficile et même impossible un retour parmi nos familles.

Vers la mi-juillet les vols vers la France ont été rouverts, mais pour l'Amérique ce fut uniquement en fin juillet et seulement vers les USA, aucun vol des compagnies canadiennes n'était et encore aujourd'hui disponible en Polynésie. Tout le monde écopera de la suspension des vols internationaux et locaux. «Les restrictions sur les voyages imposées par les gouvernements du monde entier ont des conséquences cataclysmiques sur l'industrie mondiale du transport aérien. Nous avons dû composer avec les répercussions et restrictions de voyages appliquées par les gouvernements à une vitesse inédite et sans préavis», à cause de cette pandémie mondiale!

Donc, ceci dit. Pour notre retour avons eu un vol entre sur un avion de type; ATR avec propulsion à hélice, temps du voyage plus de 5H30 avec un arrêt à Nuku Hiva d'approximativement 50 minutes (tout le monde à due sortir de l'avion à cause de la situation du COVID). À notre arrivée à Papette, Tahiti notre amie Hélène avec ses enfants sont venus nous accueillir,

Hélène à eu la gentillesse de communiquer avec des amies pour nous trouver un endroit ou pouvoir être hébergé durant notre court séjour à Papette, car ici les prix sont vraiment exorbitants. En fin journée, nous passerons voir le conjoint d'Hélène à leurs nouvelles maisons, ils ont une vue magnifique sur l'île de Moorea.

Le lendemain, on a profité de l'occasion pour aller récupérer nos "Cartes de séjour" au haut-commissariat de la Polynésie Française! Ce sont les cartes qui nous permettront un retour en Polynésie et que nous avions du remplir nos formalités à l'île de Nuku Hiva, avec ces cartes nous pourrons demeurer une année complète légalement (au lieu de 90 jours/ 3 mois), souvenez-vous nous ne ferons pas partie de l'Union européenne.

Ici à Papette, tout le monde porte des masques et restrictions dans les restaurants pour le nombre de personnes admises, sans oublier le nettoyage des mains à l'entrer de chacun des commerces.

Le lundi, nous avons aussi profité de cette occasion pour rapporter des souvenirs à la famille et ami (es). Diane en profitera pour trouver la perle rare (beau jeu mot), car comme vous savez surement, nous sommes dans le paradis des perles de Tahiti.  Voir la vidéo où elle joue avec un bol rempli de perles luxueuses. Ha oui, ici souvent les enfants joues avec des perles dans les rues et non avec des billes ;-).  Nous irons voir nos amis du voilier Seayou qui étaient à Papette pour prendre un bon dessert avec café tout en gardant nos distances, toujours moment fort agréable. 

Mardi soir, nous aurons droit à notre vol avec United avec un transit à faire à San Francisco, un autre vol en soirée vers Vancouver et finalement dernier départ vers 23H00 pour Montréal. Soit après plus de 4 vols d'avions depuis le jour 1 de notre départ, vraiment pas à la porte la Polynésie, mais beaucoup moins long que notre traversée en voilier qui aura duré 35 jours ;-)).

L'équipage de Rodignard
















































Aucun commentaire:

Publier un commentaire