mardi 13 octobre 2020

Marquises - Baie d'Anaho cote Nord de l'ile Nuku Hiva

En cette période de saison, la protection des baies est du côté nord, car en ce moment ici dans la baie de Taiohae la baie est complètement ouverte au sud et la houle ainsi que le vent dominant sont: Est/ Sud/ Est. Ce qui veut dire, que la houle est vraiment très inconfortable demeure constante dans cette baie, la houle peut varier entre 2 à 3 mètres!

Hélas! nous devons donc quitter cette baie, on dit hélas c'est que dans cette baie ont y retrouve le confort de la vie; accès facile à Internet, petit resto. plusieurs épiceries, essence!

Bien oui, on ne retrouve pas partout de l'essence ou du diesel, car nous retrouvons uniquement à deux endroits dans les marquises les possibilités de remplir nos réservoirs (jerricans). Mais, nous sommes ici dans les marquises pour découvrir les différentes baies et à la rencontre des Marquisiens et leurs traditions. 

Ce qu’il y a de surtout intéressant à Nuku Hiva c’est d’aller découvrir la beauté de l’île au travers des routes et petits villages perdus au nord de Taiohae et que les baies de ce côté sont mieux protégées en cette saison, mais peut ou pas d'accès au cellulaire ou Internet. 

Nous naviguerons pendant plus de 7 heures pour découvrir la baie d'Anaho. Tout le long de notre navigation, on peut vite constater la hauteur des montagnes avec les pointes vraiment escarpées et les couleurs vert qui sont très intense.

Ici dans le village isolé d'Anaho nous allons des gens accueillants, généraux et très agréables à côtoyer. J'ai mentionné isolé dans la d'Anaho, c'est vraiment isolé du monde, car; aucune route, aucun véhicule aucune électricité, aucune communication, parfois un poste de radio local. Il y a trois possibilités pour rejoindre les gens de l'autre village soient par: l'eau avec bateau, à dos de cheval ou par le sentier non aménagés et non balisés, assez escarpé qui prend en moyenne plus de 1 1/2 heures de marche. Nous y revivrons, car ici dans le village d'Anaho, les gens demeurent très autonomes avec les fruits, légumes, la chasse au cochon ou chèvre sauvage et naturellement la pêche.

L'équipage de Rodignard





















Aucun commentaire:

Publier un commentaire