vendredi 3 avril 2020

Résumé de notre traversée.

Polynésie française.

Résumé de notre traversée.

Notre départ.

Dans notre première partie de nôtre traversée, dans le golfe du panama les
vents et courants étaient favorables en notre direction de navigation.

A l’approche de l’équateur en direction des Galapagos, panne de vent et le
courant contre nous. Toute la zone des Galapagos fut un scénario similaire
courant et vent faible ou pas vent pour une période 48@96 heures non
consécutivement, avons du utiliser le moteur de façon raisonnable en
cherchant le vent.

Dans la zone de convergence et ceci a plus de 250 mn des Galapagos, avons
eux droits à plusieurs grains (fut des grains sans orages, pluies fortes)
même parfois nous voulions avoir les grains pour obtenir du vent afin
d’avancer :-)

Troisième partie, une fois éloignée de la zone de convergence et après avoir
analysé la météo, nous avons dévié notre route afin d’obtenir une route
avec du vent plus stable pour les voiles et le confort dans le bateau.

Pour plusieurs jours, le vent était léger à très léger durant presque
tout le reste de notre navigation. En résumé l’océan Pacifique et Éole
ont été doux avec nous. Tout près de Hiva-Oa vers 6:00am, lors de nos
changements de quarts, nos amis les dauphins sont venus jouer et sauter
juste à côté de nous et Rodignard. Ils ont fait 2@3 pirouettes hors de
l’eau, comme à l’aquarium, mais cette fois en plein océan, ce fut
énergisant pour nous lors de notre arrivée! quelle belle accueille sent
savoir ce qui nous attendait vraiment!

Avons eu seulement un trouble avec notre déssalinisateur et une joker valve
de notre toilette.

Donc, 4 jours après avoir quitté les Perlas, trouble avec notre
dessalinisateur.

OK, il est temps de faire de l’eau via le déssalinisateur, la mer est
calme, nous sommes à moteur, GO pour une production. Impossible de faire
monter la pression à 800 psi, il y a un trouble et nous avons besoins de
cet eau pour boire, se laver. Fais une deuxième tentative en après-midi,
résultat similaire, niet! On active notre plan B, soit transféré le tuyau
d’eau douce de la pompe a pied du passe coque d’entrée d’eau de mer. Pour
la première fois, nous laverons notre vaisselle à l’eau de mer -:(

Après avoir activité notre plan B et calculer le nombre de litres d’eau
douce dans nos 2 réservoirs, avons poursuivis le trajet jusqu’en Polynésie
et utiliser l’eau des réservoirs que pour boire et faire à manger.

En résumé, l’équipage de Rodignard avons vont fait une longue, mais
magnifique traversée (35 jours pile). Des îles Perlas, Panama à l’île de
Hiva-Oa, baie Tahauku aux Marquises en Polynésie.

Notre autorisation et immigration fut complétée juste au bon moment et
avons notre tampon sur nos passeports, mais tout change en ce moment, à
suivre...

Notre situation en Polynésie

Nous savons qu’il y a d’autres Québécois ici en Polynésie, n’avons pas
contact avec eux, pas leurs courriels et s’ils on accès au WiFi ou ils
auraient Iridium et aucune idée ou ils ce trouvent! Sauf, nous avons très
bons contacts avec l’équipage et la famille du voilier Caractère.

Mise à jour de notre situation en Polynésie en cette période de pandémie
mondiale.

Durant les 96 premières heures lors de nôtre arrivée c’était le cahot et
confusion totale ici en Polynésie et entre les autorités et inters iles.
Mais, les navigateurs avec les gendarmes, Sandra du groupe Hiva-Oa services
yacht, le maire, le représentant du haut commissariat maritime et les
services sauvetages en mer avons tous travaillé très très fort pour établir
et pouvoir mettre en place des solutions et de garder l’essentiel soit
isoler le maximum de gens et sécuriser les habitants de l’île d’Hiva-Oa,
ceci dans le respect et le calme, sans oublier de trouver une façon pour le
ravitaillement au bateau, sans que les gens se déplace au village.

Samedi 21 mars 9:49 heures des Marquises, et il y a eu une mise à jour
Dimanche 22 mars via les autorités Polynésiennes à Papeete.

Aujourd’hui, lundi 22 mars. Île Hiva-Oa aux Marquises.

1) tout va mieux et très bien pour nous actuellement et les navigateurs.
2) nous sommes ancrés dans la baie de Tahauku, île de Hiva-Oa.
3) depuis minuit (samedi 21 mars & dimanche 22 mars) maintenant
interdiction formelle de descendre des bateaux et la population ne peut
sortir de leurs maisons.
4) les baignades sont maintenant interdites.
5) pour l’instant la consigne est pour 15 jours.
6) les commerçants, restaurants et pêcheurs tout fermés ici.
7) à Tahiti ils ont maintenant 15 cas du virus, ses gens sont en
Quarantaines.
8) les autorités ici on prit en notes nos besoins et suggestions, ils
travaillent a mettre en place pour nos besoins essentiels: eau, nourriture,
soins santé, pains, fruits, peut-être un accès à Internet? Voir items 12,
avec la solution en place.
9) les autorités demande à tous les gens de bien vouloir collaborer dans le
calme et respect.
10) interdiction de naviguer ou sortir en mer ou même ce diriger vers
toutes autres îles en Polynésie actuellement.
11) plus aucun vol d’avion inters-iles.
12) Depuis aujourd’hui lundi 22 mars 10:00, nous pouvons nous ravitailler
via une procédure établie avec les gendarmes et Sandra. Elle prend nos
commande la veille et livre au quai, si on a besoin d’eau pour lessive ou
boire, nous pouvons remplir jerricans durant ce même temps. Une fois que
Sandra et les gendarmes sont au quai chaque bateau est contacter a tour de
rôle via VHF et on récupère nos provisions en dinghy, une personne et un
dinghy a la fois.

Horaire ravitaillement: lundi, mercredi, vendredi début a 10:00
Dépôt des Vidanges: vendredi 10:00

Pour l’instant pas de WiFi pour nous, uniquement notre Iridium.

Mais tenir compte que les consignes et règles changent régulièrement comme
dans tous les pays. Pour votre information, pour les non-résidents
(actuellement sont considérés comme non résidents les gens de l’Europe comme
nous canadien ou américains).

Le seul problème actuellement c’est qu’il y a toujours des imbéciles qui ne
veulent faire, car leurs têtes et ne veulent pas ce conformer aux consignes,
ce qui peut avoir un impact sur nous tous. Deja les locaux ici sont
extrêmement nerveux et ont vraiment peur de nous en ce moment, mais les
locaux demeurent pacifique!

Nous sommes très bien, il fait beau, il fait chaud avons petites brises, la
vue sur les hautes montagnes volcaniques sont incroyables et la verdure
magnifiques ici. Les autorités et les gens sont vraiment formidables avec
nous, malgré la situation mondiale.

Merci, amitié et le meilleur sont pour bientôt;-)






















Depuis Panama vers Hiva-Oa, Polynésie Francaise

Lorsque vous lirez ceci, c’est que nous serons rendus en Polynésie
Française. mais juste avant notre grand départ, voici des détails et
préparatifs.

Mardi 4 février 2020

Nous sommes rendus là à nos derniers préparatifs avant le grand départ vers
la Polynésie. On vise les Gambier mais si météo est non favorable,
direction les Marquises.

Avons completer tous les travaux d’entretien, d’amélioration et préventifs
sur le bateau. On a bien hâte de quitter la marina Vistamar, car nos
amarres rag sur les quais, les bateaux bouges énormément ici puisque la
marina est assez ouverte sur la mer.

Aujourd’hui location d’une auto pour 48 heures. Il faut faire deux grosses
journées de magasinage, surtouts nourritures, breuvages, gâteries et des
cochonneries. Donc, nous irons au PriceMart, endroit similaire au Cosco par
chez-vous. C’est là que nous empilerons; jus, biscuits, bières, rhum, noix,
etc.

Il faut faire les dernières mises à jour de nos cartes de navigations et
les mises à jour des applications sur iPad.

Mercredi 5 février 2020

Journée spéciale, car nous allons rencontrer très tôt le matin notre agent
Rogelios. C’est avec lui que nous avons fait affaire lors des autorisations
pour la traverse du canal. On a donc contacté Rogelios 72 heures avant
notre départ du Panama, ce lui donne le temps pour qu’il puisse préparer
nos documents sortis.

Lorsque l’on rencontre Rogelios, une vraie bonne poignée de mains sincères
de lui et nous. Maintenant l’on rencontre l’agent immigration et, mais les
étampes sur nos passeports de sortie, il nous remet notre zarpe (clairance)
de navigation avec l’identification du prochain port, soit Hiva-Oa
Polynésie.

C’est fait, faut sortir du Panama avec le bateau dans les 48 heures, il
faut dire qu’ici ils ont tolérant pour la sortie.

Dernier achat batterie moteur, même si elle semble encore très performante
plus facile et moins chère de la remplacer ici au Panama.

Retour chez Cosco pour reprendre d’autre breuvage, car hier l’auto était
tellement remplie que les “chocks” étaient très très bas!! On se dirige
vers RibbaSmith, grosse épicerie plus raffinée, c’est ici les gâteries et
différents achat agréable pour le palet. Nous avons acheté 8 pains de type
allemand, ce type de pain est sous vide et peut durer des mois avant qu’il
ne soit ouvert, mais une ouvert, faut le manger rapidement.

Sur la route, on arrête à un kiosque local pour s’approvisionner de fruits
frais; sac orange, melon, cantaloups, etc.

Arrivée a la marina, comment allons-nous rentrer toutes ces provisions dans
le bateau. Hum! Diane, tu vas devoir faire de la magie. Oui, oui, après
quelques heures, tous sont en place dans le bateau.

En soirée un dernier au revoir aux amis de la marina, mais surtout
l’équipage du voilier Caractère avec; Alizé, Marine, Victoria, Julie et
Jean. Ils quitteront demain pour naviguer jusqu’en Polynésie, on devrait ce
revoir dans une des îles plus au Sud.

Vendredi 7 février 2020

Départ très tôt le matin pour les iles Perlas, Panama. Ces îles sont très
bien situées avant de quitter définitivement le panama. On ne pourra pas
visiter plusieurs de ces petites îles dessertes, car chaque déplacement on
doit partir le moteur et utiliser du diesel. Aucune place pour ce
réapprovisionner en diesel sauf Galapagos ou Polynésie.

Durant cette navigation entre Vistamar et les Perlas, nous avons eux de la
visite. Plus de 20@25 dauphins sont venus jouer avec Rodignard et nous
faire un dernier coucou (voir vidéos).

Samedi 8 février 2020

Nous remettons le déssalinisateur en service, puisque nous aurons besoin
de lui lors de notre traversée océanique. Vers 15:30 nous apercevons au
large l’équipage du voilier Caractère!  Wow, vous êtes venu nous dire
bonjour. Eux quitteront le dimanche 9 février direction les Marquises,
bonne navigation au plaisir de vous revoir en Polynésie!

Dimanche 9 février 2020

On fait notre météo avec PredictWind plusieurs fois dans la journée pour
bien valider notre bonne fenêtre météo. Le programme te permet de faire des
requêtes pour une planification de départ, c’est génial.

Lundi 10 février 2020

On lève l’ancre, la météo est favorable pour les prochains jours.
Normalement les gens font un arrêt à l’île de San José qui fait parte des
Perlas, mais comme la météo est favorable on continue notre route. On peut
même faire nos dernières conversations via Skype, imaginez-vous, on a
l’internet avec cellulaire sur une île perdue loin de tout, à rien
Comprendre!

Au départ peut vent 10 kn, fin journée plus de vent 14@16 kn, en soirée
plus de 22@26 kn avec gust de vents. Totalement défavorable et instable, on
ce rencontre que c’est le vent catabatique, soit celui qui arrive de la
côte du Panama (on l’avait oublié celui-là). On commence notre long trajet
un peut trop en lion. Cela va durer toute la nuit :-(

Mardi 11 février 2020

Notre premier 24 heures, malgré le vent catabatique durant la nuit
dernière, on réussit à bien avancer.

Nous avons débuté nos quarts de nuit, Diane fait 5 heures en soirée, Richard
fais 5 heures de nuit. Cette formule semble nous convenir, nous adhérons
cette horaire pour le trajet. Sauf, si besoin d’être tout les deux de nuits
à cause des grains.

Mercredi 12 février 2020

Premier objectif, dépasser les Galapagos en moins de 10 jours. Résultat non
atteint, car nous aurons plus de 3 journées sans ou très peut vents. Pour
avancer nous allons devoir faire du moteur, beaucoup trop de moteur pour
notre départ, avons bien hâte que le vent arrive.

Lorsque nous traversons la zone de convergence, dit poteau noir!  Tu ne
veux pas y demeurer trop longtemps puisqu’il n’y a pas vents, mais beaucoup
pluie. Nous aurons droit à plusieurs douches.

OK, il est temps de faire de l’eau via le déssalinisateur, la mer est
calme, nous sommes à moteur, GO pour une production. Impossible de faire
monter la pression à 800 psi, il y a un trouble et nous avons besoins de
cette eau pour boire, se laver. Fais une deuxième tentative en après-midi,
résultat similaire, niet!

Jeudi 13 février 2020

On fait appel à notre ami et expert Jacques. Durant les prochaines 72
heures, nous allons défaire plusieurs sections de notre montage incluant de
tourner la membrane sur elle même pour faire sortir ce que l’on croit des
micros bulles d’eau. Non, rien n’a faire, toujours pas plus que 280@300 psi.

Jacques croît qu’il puisse y avoir un organisme ou petite pièce coincés
sous les valves de la pompe ou bien o’ring de défectueux. Bien oui, croyez
le ou pas, nous allons défaire et ouvrir la pompe en pleine navigation.
Encore “Niet”, tout est beau, on refait l’essai, aucun changement.

Quelques jours passent, Jacques suggère de défaire la valve pression et
vérifier l’intérieur (ben on n’a pas de microscope avec nous). OK, on défait
le tout, on regarde minutieusement la pièce. Eurêka! Le pointeau est
endommagé au lieu de terminer fin comme une aiguille, elle termine format
plat, ce qui fait impossible de faire monter la pression.

Bon ben maintenant on tombe en mode vraiment économique pour l’utilisation
de l’eau. Tout ce qui est dans nos réservoirs va servira pour l’eau à boire
au quotidien, jusqu’à notre arrivée aux Marquises. Prochaine étape remisée
la membrane avec le produit metabisulfite jusqu’a la réparation qui sera
prévue à notre arrivée.

On active notre plan B, soit transféré le tuyau d’eau douce de la pompe a
pied à passe coque d’entrée d’eau de mer. Pour la première fois, nous
laverons vaisselles à l’eau de mer -:(

On diminuera les douches, lavages, etc. La bonne nouvelle quand il pleut
on récupère l’eau pour un lavage à la débarbouillette. À compter de
maintenant Richard se laissera pousser la barbe :-))

Prochaine date.

Après avoir contourné les Galapagos, les oiseaux  fous à pieds rouges, nous
ont enfin quitté. Chaque jour en fin journée il venait cette perche sur
nos filières avant ou sur les panneaux solaires pour y passer la nuit, mais
laissaient de vilaines grosses CROTTES sur le pont avant, rien avoir avec nos
petits moineaux.

Nous sommes rendus a plus de 18 jours en mer, avons eux droit depuis notre
départ à plusieurs grains ou pluies type crachins. Mais actuellement depuis
48 heures on a droit à un ciel bleu et quelques petits nuages.

Ha oui, chaque jour le matin on a des poissons volants ou calmars (non
frits) sur le pont.

Diane fait toujours d’excellents repas, soit au dîner ou pour le souper.
Elle avait préparé plusieurs pots massons, ce réconforte durant de longue
navigation. Nous avons eux droit à plusieurs variétés de soupes préparées
avec les légumes qui nous voulaient, ne pas être mangé cru :-)

Samedi 29 février 2020

Bonne nouvelle nous avons franchis la moitié de nôtre parcourt, nous
avançons plus rapidement, car le vent est entre; 15@21 kn et quelques
rafales a 25 kn. On peut admirer la couleur de l’océan pacifique qui est
d’un bleu différent des Caraïbes ou atlantique. La chaleur est aussi plus
presente et beaucoup plus confortable que les derniers jours!

Depuis notre départ nous utilisons quotidiennement notre Iridium GO avec
ces applications telque; courriels, SMS, météo via PredictWind. C’est
merveilleux de communiquer facilement avec nos familles, amies cela nous
réconforte énormément. D’obtenir des mots qui nous gardent motivés est
extraordinaire. Merci à tous ceux qui nous ont suivis, mais envoyer des
petits messages!

Mardi 3 mars 2020

On débute notre 20 journées en mer du Pacifique, tout va bien, morale et
esprit positif. Nous recevons quotidiennement des messages d’encouragement
ou d’humour par les amis, ceci nous aidera beaucoup ça nous garde joyeux.

Nous avons remis le tangon, on est toujours avec un secteur que les vents
demeurent léger 8.5@11.5 kn quelques « gust » a 13 kn, mais pas plus.
Depuis plusieurs jours, ciel bleu avec petits nuages blancs ou gris en
haute altitude. On a changé de direction, afin d’aller chercher un peu plus
des vents pour les prochaines journées.

Notre déssalinisateur est toujours au rencard, notre réservoir de 200
litres est à moitié, l’autre de 180 litres n’a pas été entamé pour
l’instant. On utilise l’eau que pour boire, la douche est via l’eau pluies
que Diane a récupéré avec des sceaux.

Après 21 jours en mer.

Depuis plus 5 jours avons un vent qui nous poussait plus au sud avec des
vents très légers ou peut vent (6@9) kn. De plus, PredictWind à identifier
sur notre route qu’a comptée jeudi, vendredi et peut-être samedi des vents
entre 0@5 kn. Donc depuis 24 hrs on a remis le tangon, changer de cap, nous
avons vents arrière et parfois grand large, varie selon les heures. Depuis
cet ajustement nous avons un vent plus régulier entre 9@12.5 kn et toujours
dans la bonne direction :-)

On pense que nous devrions éviter la zone avec le manque de vent que
PredictWind mentionne.

Au plaisir, ciel bleu et petit nuage.

lundi 3 février 2020

Nous quitterons bientôt la marina

Bonjour à tous,

Vous allez dire, enfin une mise à jour sur notre blogue.  Bien encore là depuis notre retour nous n'avons pas "chômé" sur le bateau. Mais voici un peu d'images entre le Québec et nos travaux. Bien oui, nous avons obtenu notre visa long séjour pour la Polynésie. Yes ;-)

Nous avons complété la pose de deux couches d'antifouling (protection contre les algues et bernacles) à la grosse chaleur, mais une humidité de seulement 60%.  Remplacement de notre presse-étoupe après-plus de 12 ans, même si celui-ci était encore bon, remplacement de notre "cutlass bearing", là aussi il était encore bon, mais tout ceci est à titre de prévention.

Après avoir discuté avec d'autres amis et navigateurs, nous avons fait ajouter 4 vis après notre coupleur de transmission.  Ceci afin de retenir l'arbre à hélice, car semble être une faiblesse sur plusieurs bateaux.  Finalisé notre installation sur le déssalinisateur, nous avons maintenant notre filtre au charbon (il sert pour le rinçage) d'installer directement sur notre réservoir à eau arrière, puisque celui-ci est dédié au déssalinisateur.

Il y a eu nettoyage, sablage de la jupe arrière et avons ajuster avec l'antifouling pour sont niveau de la ligne d'eau.  Installation de notre nouveau cordage de 150 pieds après notre chaine et marquage des deux chaines. Cirage du bateau, lavage de celui-ci, mise en place des pinacles, installation de deux nouveaux taquets. Nettoyages et graissages de tous les winchs, changement huile et filtre à l'huile, changement de batterie moteur. Bon c'est assez.....

Depuis les deux dernières semaines, avons passer beaucoup de temps pour l'obtention des cartes de navigations et les mises à jour de nos programmes.  Il y a aussi aussi l'activation et les configurations des programmes pour les tablettes et autres en lien direct avec notre nouvel Iridium GO!

On a choisi  Iridium GO! et Predictwind comme préférence pour nos communications et prise de météos en navigation. Vous pourriez nous suivre via le lien suivant: Tracking Rodignard

Vous pouvez voir aussi dans le coin droit de la page Web notre position (voir l'image ci-jointe).

Nous avons été choyés, car il y a ici un jeune couple de Québec avec les trois magnifiques filles.  Ils navigueront avec le voilier Caractère vers la Polynésie très prochainement.  La semaine dernière Julie & Jean nous on invités pour la fête des jumelles soient; Marine et Alisée qui on eu 6 ans, là plus grande Véronica à bien aimer le gâteau que Diane à faite.

Bonne fête les filles.

Pour revenir à cette semaine, il ne reste qu'a faire la grosse approvisionnement en nourriture avant de partir naviguer.

Ha très bientôt.

Équipage Rodignard

Le lien tracking: Tracking Rodignard





















samedi 21 décembre 2019

Sortie de Rodignard à Vista Mar marina

Dimanche, nous avons été reçus au resto par Martine & Daniel, très beau geste.  On ils apprécier leurs 3 semaines avec nous et nous on a trouver que le temps à passer beaucoup trop vite en leurs compagnies.

Ils ont quitté Rodignard lundi le 16, pour retrouver la neige et le froid du Québec.

Aujourd'hui le mercredi 18 décembre 2019, premier sortie de l'eau du bateau après avoir passer plus de 18 mois en mer. Aucune surprise, l'antifouling Sea Hawck a très bien fait sont travaille.

On était un peu nerveux pour la sortie, car la semaine dernière ils ont endommagé le safran du voilier Caractère à la sortie du bateau.  Heureusement pour eu seulement un léger brie et pour nous tous c'est très bien déroulé.

Nous avons quelques nettoyages à faire avant notre séjour au Québec qui est prévu pour le 21 décembre.  D'ici là bonne lecture et à très bientôt.

L'équipage de Rodignard










Une marche de la plage du Pacifique a San Carlos

Ville de San Carlos, située tout prêt de la marina VistaMar et à quelques minutes de la plage.

Petit village sympathique et semble très tranquille, par contre on y retrouve des petites auberges ou il est possible de faire du surf.

Sur la plage, vous pouvez constater la couleur du sable qui est volcanique.  Par ici la marée est très présente et assez importante, soit tout prêt de 12 à 15 pieds.

Il n'est pas rare de voir les locaux en fin journée venir à la plage ou les fin semaines en famille.  Les pêcheurs y sont très actifs, si vous remarquez sur leurs bateaux, aucun moteur.  Donc, chaque jour, ils doivent retirer et transporter leurs moteurs de 60 forces entre la chaloupe et l'endroit pour remisse les moteurs, cela représente pour eux plus de 15 minutes de marches sur la plage, chaque jours deux fois par jours.

L'équipage de Rodignard avec les invitées.













jeudi 19 décembre 2019

Magnifique région de Boquete

Allez location d'une auto pour ce diriger vers Boquete avec Martine, Daniel, Diane et Richard.  Premier défit trouver l'auto, deuxième défi qui conduira!  Surprise, Richard ne pourra pas conduire, car ici au Panama le permis de conduire n'est valide que pour 3 mois lorsque nous entrons dans ce pays.  Donc, tu peux obtenir une immigration de 6 mois avec ton visa, mais ton permis n'est valide que les 3 premiers mois.  Oui, nous sommes bien au Panama.....

Boquete est une petite ville du Panama entourée d’une beauté naturelle impressionnante où l’air frais des montagnes fait bon vivre. Elle fut pendant longtemps endormie dans son coin conservant avec elle toute sa splendeur. Mais aujourd’hui avec la création de Valle Escondido, un ensemble résidentiel destiné à accueillir les expatriés, la cité a commencé par fleurir. Avec beaucoup d’autres installations, des spas, des auberges de luxe et les activités touristiques florissantes, Boquete devient une destination unique.

Quant à nous, nous venons juste de poser nos sacs à dos pour profiter des merveilles qu’offre cette splendide cité. Ne perdons pas de temps, Go on part !

Boquete est située sur les bords de la rivière Caldera, dans la province de Chiriqui, Boquete est une petite ville dominée par le volcan Baru. Les terres sont fertiles, on y cultive notamment les orchidées et le café. Ici, les légumes sont super bons et vraiment pas cher. Vous supportez directement les petits commerçants et l’agriculture locale, et ça, c’est génial. Il est ouvert tous les jours donc pas d’excuses!

Nous irons visiter les lieux suivants:

* Haras Cerro Punta, endroit de reproduction pour des chevaux de courses.  À titre d’exemple il y a des chevaux ici qui vaut plus de 7 millions US"

* Cafe Lérida, visite d'une plantation de café, car il y en a plusieurs.  Nous avons choisi celui-ci sur référence de Jocelyne (nous y reviendrons plus tard de Jocelyne et Robert).

* Mariposario Papillons, magnifiques endroits pour observer les papillons de la région.

Il y a beaucoup plus à voir, beaucoup de sentiers de marches, même un grand marche de 8 heurs pour monter le Volcan Baru et voir les deux horizons suivantes: côté pacifique et coté atlantique du haut du sommet.  Mais, faut de temps, nous n'avons pas été.

Il y a aussi bain thermal, un jardin botanique qui sera ouvert en janvier, etc.

La restauration y est excellente!  Enfin des mets qui ont du gout et de la saveur, cela faisait très longtemps que nous n'avions pas dégusté d'aussi bon repas dans les restaurants.

Pour revenir à Jocelyne & Robert, ce sont des Québécois qui ont navigué plusieurs années dans les Caraïbes.  Ils ont eux un coup de coeur pour la magnifique région de Boquete et on est d'accord avec eux!

Nous avons profité de cette belle occasion pour allez jaser un peu plus québécois. Jocelyne a eu la gentillesse de nous recevoir chez elle.  Nous avons apporté, vin, charcuteries et fromages pour aider notre jasette.

Ici, le jour température chaude entre 28C. à 32C. le soir environnement très frais entre 15 et 18 Celsius à cause de la hauteur et des montagnes.  Assez, tout le monde à eux de la difficulté de dire que oui, nous toujours au Panama.

Cette région est totalement différente du Panama que nous avions vu auparavant, faut dire que Boquete est approximativement à 1 heure en voiture du Costa Rica.

L'équipage de Rodignard avec ses invités.